Nécessite une traduction <b>[** Go to the HomePage **]</b>  Nécessite une traduction <b>[** Return on the previous page **]</b>    
 Annonces Google

 Test de vitesse
Test your Internet connection speed at Speedtest.net

 Activité du Site
Pages vues depuis 01/03/2008 : 3 315 078
  • Nb. de Membres : 57
  • Nb. d'Articles : 107
  • Nb. de Forums : 9
  • Nb. de Sujets : 5
  • Nb. de Critiques : 2

Top 10  Statistiques


2 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
Que faire du réseau câblé de l'EPARI ?
Posté par webmaster, le Dimanche 29 janvier 2017 @ 22:39:55

(Lu 577 fois)
Rechercher dans Travaux sur le réseau Numericable dans le Rhône


"
L'EPARI a publié son rapport sur le STDAN.

Historiquement, le département du Rhône (qui englobait en plus la Métropole de Lyon) était déjà très en avance sur le Très Haut Débit grâce au déploiement du réseau câblé à la fois sur la zone EPARI (ex RVC / UPC / UPC-Noos / Numericable et enfin SFR) et la zone ASSICABLE (ex Numericable devenu aujourd'hui SFR).

Le réseau câblé est en concession jusqu'en juillet 2025.

L'EPARI via le SRDC avait donc anticipé le futur en dépolyant un réseau câblé jusque dans les villages éloignés des Monts du Lyonnais ou du Beaujolais. Au fil des investissements conjoints du délégataire et du SRDC, la zone EPARI vit son débit monter à 100Mbs en descendant et 5Mbs en remontant. La zone ASSICABLE plus simple à rénover (et non en conession) a vu plusieurs de ses zones passer à des débits très élevés (jusqu'au 1Gbs/60Mbs).

Ce n'est pas le cas du reste du réseau.

Le réseau de l'EPARI a poussé Orange à déployer plus que dans d'autres départements et plus rapidement sonr réseau fibre optique pour proposer du FTTH au plus grand nombre et concurrence SFR sur le THD, ce qui risque de vider le rtéseau câblé de l'EPARI de ses abonnés.

Le réseau EPARI est de plus utilisé gratuitement par les collectivités adhérentes (ce qui permet aux services publics tels que le SDMIS, les écoles ou les mairies d'avoir accès au THD et à des offres de téléphonies).


En juillet 2025 se posera la question de l'avenir du réseau câble car plusieurs zones ne sont pas prévues d'être fibrées par Orange et n'ont pas accès au réseau de l'EPARI.

L'EPARI n'est pas trop encline à étendre celui-ci et priviligierait une montée en débit de l'ADSL :

Une extension du réseau câblé. 

Enfin, il faut mentionner aussi, en hypothèse théorique, une extension du réseau câblé EPARI sur les 54 communes. 
Mais cela s’avère compliqué juridiquement d’engager de nouveaux fonds publics dans cette délégation de service public qui a entamé son dernière tiers d’existence. 
De plus, cette technologie n’est pas aidée par l’État car, contrairement aux réseaux FTTH, les réseaux câblés ne sont pas des réseaux ouverts de droit à tous les opérateurs mais aux seuls câblo-opérateurs, donc à ce jour au seul SFR-Numéricable et les opérateurs avec qui il trouve un point d’accord commercial en gré à gré. 

Cette technologie est aussi plus coûteuse à établir car, contrairement au FTTH, elle ne bénéficie pas d’un accès réglementé aux infrastructures d’Orange qui épargnent du génie civil. La charge pour le Département se situerait entre 20 et 25 millions d’euros. Enfin, s’agissant du réseau câblé, il faut également préciser qu’à la fin de la DSP EPARI, en juillet 2025, l’infrastructure (4 000 kilomètres de fourreaux et câbles) en tant que bien de retour devient la propriété du syndicat mixte. L’EPARI devra alors décider de la suite à donner à cette infrastructure entre notamment : une relance de la DSP, une récupération de l’infrastructure à d’autres fins, une vente en tout ou partie à un ou des acteurs privés, etc. 

L’EPARI couvre le territoire d’une partie importante du département et de la métropole de Lyon. Depuis le 1er janvier 2015 et la mise en œuvre de la loi Modernisation de l’Action Publique Territoriale et d’Affirmation des Métropoles, la métropole de Lyon est membre de l’EPARI et associée à la réflexion et à la décision sur le devenir de la DSP et de son infrastructure, aux côtés du Département et des communes au sein du SRDC (le SDMIS est également membre de l’EPARI en tant qu’utilisateur gratuit du réseau pour ses casernes et ses bureaux administratifs).

Ce qui signifie qu'aucun invetsissement ne se fera pour l'amélioration du réseau câblé de SFR. Et même si certains pourront se rabattre sur des offres FTTH concurrentes, certaines communes non concernées risquent de conserver du 100Mbs/5Mbs pendant encore de longues années.



"


..: Article : Précédent :..


Liens Relatifs



Design : web-@-ressources  Ce site a été construit avec NPDS, un système de portail écrit en PHP. Ce logiciel est sous GNU/GPL license.

Temps : 0.0378 seconde(s)